Retour sur Quantum

Retour sur Quantum

qos

Il y a deux ans sortait Quantum of Solace, le 22e James Bond et le dernier en date. Devant un avenir qui place la 23e aventure de l’agent secret dans un futur assez lointain, et alors que 007 revit maintenant ses aventures sur jeux vidéo, revenons sur ce film qui a fait date dans l’histoire de la saga.

Après deux ans, les fans de James Bond semblent être tombés d’accord, à travers les forums, sur le fait que cette 22e aventure est spéciale, et que tout n’est pas à jeter dans cette expérience déstabilisante dans la saga. Il en va de même chez les amateurs de Bond, non fans, mais fidèles à l’agent britannique avec lesquels j’ai pu discuté. Quelque soit le coin du monde d’où ils viennent, la plupart d’entre eux sont toujours déconcertés par ce Quantum of Solace.

Le commentaire récurrent que j’entends est souvent le suivant : « c’était pas mal, mais pas grand chose à voir avec James Bond ». Autrement dit, autant Casino Royale a su s’imposer en tant que classique (quelque soient les avis des spectateurs sur la performance de Craig), autant Quantum of Solace reste un Bond qui ne répond pas aux habitudes et ce à quoi le public général s’attend.

C’est plutôt positif, car cela signifie que ce film a rempli son objectif, à savoir proposer une autre approche de Bond. Il est aussi rassurant de voir que quelque soit le public, 007 continue à susciter des attentes. Il se voit maintenant fixer un nouveau rendez-vous pour une 23e aventure, où il s’agira d’apporter au public un Bond classique comme on en a pas eu depuis longtemps, qui montrera que ce qu’on attend de Bond est encore possible aujourd’hui.

En ce qui me concerne, un des meilleurs souvenirs que je garde de Quantum of Solace, c’est sa sortie sur les écrans un vendredi matin. Totalement inhabituel pour les sorties cinéma qui se font habituellement le mercredi, James Bond peut se permettre d’enfreindre cette norme.

Je vous propose une petite rétrospective de ce film à travers certains de mes articles, publié depuis 3 ans, et qui ont accompagnés ce film. Tous les articles sont évidemment disponible sur la page Quantum of Solace, et dans la rubrique En attendant Quantum, et je vous invite à partager vos liens et vos avis sur Quantum, deux ans après.

Bondmania et 22e James Bond

  • J -100 : quand le compte à rebours pour le film commence, que les premières informations, premières photos et le titre sont dévoilés sur internet ;
  • Fanatisme de la première séance : comportement normal de fan bondmaniaque découvrant un nouveau film : tentative de description de l’ambiance du premier jour ;
  • Fanart : la création de poster et fanart pour les nouveaux James Bond est caractéristique de l’arrivée d’un nouveau Bond ;

Un James Bond spécial à bien des égards

les différents aspects du film qui font de Quantum un Bond en marge de la saga

Les réactions à Quantum

L’avenir de Quantum of Solace

Générique et pré-générique

deux moments du film qui méritent une attention particulière

bonus : Shirley Bassey et Quantum : et si Shirley Bassey avait chanté

About the author

Des Jamesbonderies... entre autres
Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

0 Comments

  1. J’aurais bien aimé savoir ce que tu pense de Quantum 2 ans après sa sortie en salle, je pense que cela aurait été une bonne idée ,et puis tu aurais pu glisser la rétrospective ensuite ,néanmoins cette article est intelligent et permet au visiteur de tout de suite aller à l’essentiel sur les article QOS .

    Amicalement

    Dorian 😉

    1. Les plus grands changement que d’avis que j’ai eu par rapport au film ont été pendant les 4 fois que je l’ai vu au cinéma, puis quand je l’ai revu au format DVD. Depuis je l’ai regardé une dizaine de fois sans m’en lasser, mais sans vraiment changer d’avis.

      Autant je continue à être frustré par le scénario trop rapide qui aurait donné tant d’opportunités, autant je me fais vraiment plaisir lors des scènes d’actions, et des rares dialogues Bond- Mathis, Bond -Bondgirl. J’aurais pu réécrire une critique, mais j’ai l’impression de ne parler que de Daniel Craig et de Quantum depuis 2 ans. Ma dernière critique date de juin avec Quantum of Solace par rapport à Casino Royale, c’est à dire quand on remet ce film un peu spécial dans la lignée de la saga. Je pense que deux ans après, Quantum a au moins gagné une place décente (même si controversée) dans la saga.

      Et toi, quelle vision deux ans après ?

  2. Le bilan du film reste mitigé ,il n’apporte aucune des réponses attendues ,la psychologie des personnages n’est pas du tout explorée , Greene est sous exploité,de même que White, la dernière scène est totalement décevante, M prend trop de place dans l’intrigue ,bref je reste sur ma fin .
    S’ajoute à cela un dvd vide de contenu ça ne pèse pas lourd
    Soyons tout de même clair j’aime ce film mais pas autant que d’autres,même si mon avis semble défavorable .

    A l’époque de sa sortie je lui aurait mit 13/20
    aujourd’hui je lui mettrai 12/20.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Quelques anecdotes sur les films…

C’est devenu une tradition, chaque année CJB vous