Moonraker – Les scènes coupées

Plus dure sera la chute

[DVD/P] Si la scène d’introduction figure parmi les scènes les plus impressionnantes du film, et même de la saga tout entière, elle n’a pas échappé à des recoupes. Premièrement, le numéro de trapézistes que l’on peut apercevoir à la fin de la scène était beaucoup (mais beaucoup) plus long, et est présent dans les éditions Ultimate des DVD. Mais le plus fort reste Requin, qui après avoir fait une chute de plusieurs centaines de mètres, s’écrase sur le chapiteau, et en ressort… indemne. Cette scène a peut-être été coupée pour rajouter un peu de suspens : en voyant Requin tomber, les spectateurs devaient moins s’attendre à la voir ré-apparaître plus tard dans le film. Sauf… Sauf s’ils avaient vu la bande-annonce, qui, comme toutes les bandes-annonces de l’époque, racontait plus de 70% du film.

282a_james_bond_archives_xl_00399

Requin, destructeur de chapiteaux depuis 1979.

Manuela ? Non, elle est partie

[R] Le cas de Blofeld qui change d’acteur au cours du tournage de On ne Vit que Deux Fois n’est pas un cas isolé, et dans une certaine mesure, nous retrouvons le même genre d’histoire dans Moonraker. Si dans la version finale, le contact de Bond à Rio, Manuela est jouée par l’actrice Arubaise Emily Bolton, les premières scènes furent filmées avec une actrice Brésilienne du nom d’Adele Fátima. Cependant, pour une raison non évoquée, l’actrice ne fut pas gardée, et les scènes furent refilmées.

Une salle de réunion bien particulière…

[T/P] Un « scénariste » du film, Tom Mankiewicz, confie qu’une scène où Drax se réunit avec ses collaborateurs dans la salle de réunion, juste en dessous des navettes Moonraker, a été coupée. Ce qui expliquerait sa présence dans le film, au moment où Bond rejoint Holly dans cette salle, et que la salle de réunion disparait dans le sol pour se transformer en four crématoire sous la fusée.

La « Love Chamber »

[P/T] Seule quelques photos existent sur cette scène. La rumeur vient de Christopher Wood, scénariste et auteur des novélisations de L’espion qui m’aimait et Moonraker, expliquant que plusieurs scènes dans la station spatiale de Drax furent tournées, avant d’être supprimées. L’une d’entre elles, la scène de la « Love Chamber » a donc été filmée, comme l’atteste la photographie, avant d’être supprimée du montage final. Ken Adam, à qui l’on doit les meilleurs décors de la saga, a donc construit un décor entier, juste autour de cette idée au départ pas très sérieuse des scénaristes.

Le script précise que deux astronautes de la station s’attèlent à la création d’une nouvelle race : « La jeune femme semble être nue sous un vêtement diaphane blanc qui se gonfle d’érotisme alors qu’elle et son partenaire, aussi apparemment nu, bougent dans un ballet d’accouplement sensuel ». Bond ironise en disant que « quelqu’un prend le discours de Drax très à cœur ».

love chamber

L’une des trop rares images existantes.

C’est tout c’que t’as ?

[BA] Scène très anecdotique, mais plutôt rigolote. Dans la bande-annonce du film, quand Bond frappe Requin au visage, Bond écrase sa main contre la mâchoire métallique de Requin et en ressent une grande douleur. Nous avons alors un plan de Requin, moqueur, faisant un signe “non” de la tête, comme pour signifier que ce genre de choses est sans effet sur lui. Cette scène est coupée du montage final.

nope

Moore en action et en promo

La scène de la poursuite à Venise est plutôt légère. Une photo semble cependant montrer un James Bond plus brutal et en action, solidement armé dans sa gondole.

Espoirs perdus, il s’agit en fait d’une photo de promo faite pour le magazine Life.

venise

About the author

CJB - Commander James Bond
Commander James Bond France (Codename : CJB) vous apporte les nouvelles de part le monde sur notre agent favoris. Actualités en live, traduction, interviews... Aucune nouvelle de 007 n'échappe à son œil acéré.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Quelques anecdotes sur les films…

C’est devenu une tradition, chaque année CJB vous